Comment commencer son potager en ville ?

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Vous êtes nombreux à me poser des questions sur la création ou l’aménagement d’un jardin potager. En effet, l’idée de commencer son potager en ville notamment, sur son balcon, sa terrasse ou son bout de jardin est séduisante mais bien souvent on ne sait pas par où commencer, surtout lorsqu’on est novice… A quel endroit ? quel terreau ? quels légumes ?  et l’arrosage … ?

Voici le 1er article de la série dédié au potager en ville, alors suivez le guide et posez vos questions… !

1)      Choisir un bon emplacement

Les 2 facteurs déterminant pour choisir le meilleur endroit pour réaliser un potager sont l’ensoleillement et l’accès à l’eau.

Pour que les plantes se développent, elles ont besoin de lumière direct afin de réaliser la photosynthèse et avoir de l’énergie pour se développer. On considère qu’un minimum de 6h de lumières pendant le solstice d’été (mois de juin) nécessaire pour avoir de bons rendements de légumes et cultiver toute revolut1l’année.

Cependant, si vous êtes orienté plein sud, il est possible qu’en plein été vos plantes souffrent de la chaleur et peuvent subir un stress hydrique dû à l’évaporation. Pour éviter ce problème vous pouvez fabriquer ou acheter une structure offrant de l’ombre à vos plantes et utiliser des pots permettant l’aération des racines (smartpot, airpot…) pour limiter le réchauffement de la plante et la transpiration.

2)      L’arrosage

C’est l’étape la plus fastidieuse dans l’entretien du potager, avoir un accès à l’eau à proximité est essentiel pour que l’arrosage ne prenne pas trop de temps. Lors des fortes chaleurs d’été il est souvent nécessaire d’arroser tous les 2 jours, voir tous les jours.

L’arrosage se réfléchit en fonction du temps dont on dispose pour s’occuper de son potager. Pour les personnes ayant peu de temps, l’idéal est d’utiliser un système d’arrosage automatique branché sur un robinet ou sur une réserve d’eau avec une pompe. Ce système est parfois onéreux mais c’est le moins contraignant.iriso-kit-20-arroseurs-ecologique

Pour les personnes disposant d’un peu plus de temps, je vous conseille d’utiliser un goutte à goutte avec une réserve d’eau surélevée. Ces systèmes sont très pratiques car ils permettent d’arroser une grande quantité de pots en une seule fois et plus votre réserve d’eau est grande, moins l’arrosage sera contraignant. C’est  parfait si vous partez en vacance quelques semaines. En moyenne, l’arrosage pour les plantes gourmandes en eau (poivron, tomate, aubergine…) est de 30 centilitres/jour/plant.

Pour un potager de taille plus modeste, il existe des systèmes adaptables au goulot des bouteilles d’eau, simple d’utilisation, ils permettent une autonomie d’arrosage de 3 ou 4 jours.

3)      Choisir un bon substrat

Le choix du substrat est très important surtout lorsqu’on cultive en pot. Il doit permettre un bon développement des racines et apporter assez de nutriment à la plante pour sa croissance.

Il y a donc plusieurs facteurs à prendre en compte pour choisir un bon substrat :

-          La structure doit être poreuse pour offrir assez d’espace aux racines pour favoriser leur croissance, aéréSONY DSCe pour permettre la circulation de l’air et la respiration des racines et avoir une bonne capacité de rétention d’eau pour que les racines est toujours une réserve dans laquelle elles pourront puiser.

-          La réserve de nutriment : le substrat doit avoir la capacité de retenir les nutriments afin qu’ils soient disponible pour la plante lorsqu’elle en a besoin

-          Le pH : Il doit être compris entre 6 et 7, c’est-à-dire neutre voir légèrement acide car c’est à ces valeurs que les nutriments vont être facilement absorbable par la plante.

-          La légèreté : Lorsqu’on cultive en ville il est intéressant d’utiliser un substrat léger pour diminuer le poids de son potager et faciliter son transport.

-          L’apport de nutriment : Certains substrats contiennent des nutriments, d’autres non. Dans ce dernier cas, il faut apporter de l’engrais à votre plante pour qu’elle puisse grandir. Vous pouvez l’apporter sous forme organique (compost, lombricompost, engrais organique liquide…) ou sous forme minérale (engrais chimique).

Exemples de mélanges testés et recommandés :

-          70% de fibre de coco + 30% de lombricompost

-          70% de terreau commercial + 30% de fumier composté

-          50% de bonne terre + 15% de perlite ou vermiculite + 35% de compost

« Pour la culture en pot, il faut un bon substrat de culture qui permette aux plantes de croitre avec un volume limité de racine »

 jardin-potager-balcon-l650-h474-c

 

 4)      Pour aller plus loin…

Vallès, Josep M., 2009, Un potager bio sur mon balcon, ed. le rouergue, 217p

Asseray, Philippe, 2009, Un potager sur mon balcon, ed. Larousse, 143p

Les conseils d’Alex : comment se développe une plante ?

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Une réflexion au sujet de « Comment commencer son potager en ville ? »

  1. Ping : Terrasse | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>