La culture en lasagne ou « Lasagna Beds »

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Lorsqu’on vous parle de lasagnes vous ne pensez surement pas à un modèle de potager… ? Et pourtant la culture en lasagne est bien une méthode de culture ludique et très performante avec l’avantage de pouvoir être réalisée partout, même sur du béton… Idéal pour les jardins urbains !!

Historique

Cette technique porte le nom du célèbre plat italien, car le mode de préparation est sensiblement  le même, tout réside dans la superposition de couches d’éléments bien précis pour un résultat surprenant.

 

Inventé dans les années 90 par l’Américaine Patricia Lanza, elle a d’abord observée le fonctionnement des forêts avant de le reproduire dans son jardin car sa terre n’était pas fertile. Elle commença par poser des cartons et des journaux sur le sol afin d’étouffer les mauvaises herbes. Elle  empila ensuite, successivement, une couche de tonte de pelouse, des feuilles mortes, de la paille, du fumier, puis une bonne couche de tourbe pour finir.

Après quelques semaines, une fois que le lit de culture s’était bien tassé, elle décida de planter  quelques plants de légumes. A son grand étonnement, elle observa les légumes grandir rapidement avec très peu de mauvaises herbes autour et tout en ayant très peu arrosé. Fière de sa création, Patricia Lanza publia par la suite plusieurs livres dédiés à cette nouvelle technique de culture. Depuis les années 90, plusieurs jardiniers ont testé cette technique « lasagna bed » en la modifiant à leur façon, il existe donc différents modèles mais la logique reste la même.

La technique de la culture en lasagne

La culture en lasagne permet de cultiver un potager n’importe ou même là ou il n’y pas d’herbe. Peu importe la structure du sol, la composition (terrasse, dalle de béton, cailloux) tant qu’il y a de la place on peut réaliser un magnifique potager !

Les déchets verts et ménagers (épluchures de légumes, ….) sont utiles et sont directement assimilés par votre lasagne, contrairement au compost qui nécessite au moins 6 mois de maturation. C’est donc un bon moyen de valoriser ces déchets et d’en profiter directement.

 Le principe de superposition des couches…

Le principe de la lasagne est identique à la fabrication du compost. Il consiste à superposer :

  • une couche de déchet brun qui est riche en carbone : cartons, journaux, papier, paille et foin, feuilles mortes, aiguilles de conifères, orties, fougères ou prêles sèches, marc de fruits (raisin, pomme, poire), terre des pots de fleurs, sciure ou copeaux de bois, litières des animaux, BRF (bois-raméal-fragmenté), terre d’alluvions (dépôts de rivières), terreau et compost
  •  et une couche de déchet vert : tonte fraîche d’herbe, laine brute, épluchures, mauvaises herbes (ne pas mettre les coriaces : chiendent, potentille rampante et liseron), petits morceaux de taille d’arbustes, marc de café, algues déposées sur la grève, plumes, fougères ou prêles fraîches, fumier frais

Cette technique favorise l’activité des microorganismes. Ils vont dégrader la matière organique pour la transformer en nutriment directement assimilable pour la plante. En plus, la lasagne va avoir une forte capacité de rétention d’eau donc un plus faible besoins en arrosage.

Composition de la lasagne (extrait de la revue les 4 saisons du jardin bio n°186)

 

Les étapes à la mise en place de votre lasagne :

Il est préférable que la lasagne ne dépasse pas 1,20 mètre de large, afin de faciliter le travail sur les plantes. Pour plus de praticité et d’esthétisme, n’hésitez pas à fixer des planches de 30cm de haut tout autour de la lasagne pour bien la maintenir. Enfin, n’oubliez pas de choisir un endroit ensoleillé. Il est préférable de fabriquer la lasagne sur la période  allant de février jusqu’à fin avril pour pouvoir planter un maximum de légume dessus.

 

  • 1ère étape : Poser une couche de carton (ou de journaux, ou les deux…) en les superposant les uns sur les autres. Veillez à  utiliser du carton d’origine naturel, sans vernis, ni colle. Prévoyez un espace un peu plus grand que l’emplacement initial du potager pour bien couvrir la surface. Enfin, mouillez abondamment le carton.Si votre sol est végétalisé, coupez l’herbe et répartissez la bien sur toute la surface du potager avant de superposer le carton.

Mise en place de la base de la lasagne sur un sol non végétalisé

 

  • 2ème étape : Ajoutez une fine couche de compost ou de fumier sur 2 ou 3cm.

-           Installez la première couche de déchets verts, la tonte de gazon est facile à trouver et fera bien l’affaire mais vous pouvez utiliser n’importe quel autre déchet vert. Bien mettre à  niveau sur environ 5cm d’épaisseur.

Une première couche de fumier et ensuite des déchets verts

 

  • 3ème étape : Superposez une couche de déchets bruns : placez d’abord vos déchets les plus grossiers qui se dégraderont lentement comme les broyas de branches, les déchets de taille d’arbres, etc… Puis finalisez avec une couche de feuilles mortes ou de la paille. Bien les répartir l’ensemble, sur une épaisseur d’environ 8cm. Arrosez encore pour bien humidifier la lasagne.

 Maintenant des déchets bruns

  •            4ème étape : Ajoutez une fine couche de tourbe ou de terreau.

          Et maintenant, recommencer l’opération précédente :

  • une couche de déchet vert (des déchets de cuisines, du compost pas encore mature…)
  •  une couche de déchet brun (paille, feuilles mortes…). La hauteur de votre lasagne soit maintenant être de 30cm environ. Bien humidifier à nouveau.

 

 2 nouvelles couches : déchets brun et déchets vert

 

  •  5ème étape  : terminer en ajoutant une fine couche de compost bien mature sur 4 ou 5 cm d’épaisseur. Arrosez le tout. Voila, nous avons transformé notre sol béton en un sol fertile et propice à la culture potagère.

 Notre lit de culture est prêt à l’emploi !!


A droite une vue transversale de la lasagne après 2 semaines. On distingue encore bien les différentes couches superposés. Il est alors temps de repiquer les plants ! 

Notre lasagne est maintenant terminée !  Les radis noirs au milieu sont bien entourés par de la laitue frisé à gauche, et de la laitue blonde a droite. L’hiver s’annonce riche en légumes chez Macadam-gardens !

 

Derniers conseils pour votre culture en lasagne

-Les 15 premiers jours votre lit de culture va chauffer à cause des réactions de fermentation des déchets verts. Si vous voulez planter directement, le mieux est d’utiliser des jeunes plants qui ont poussé dans du terreau. L’idéal est de préférer les plants qui ont poussé dans des godets en tourbe ou en fibre de coco car il suffit juste de les planter dans la lasagne sans les dépoter. Le godet est biodégradable et les racines se développeront dans la lasagne, une fois la fermentation finie.

-Bien veiller à ce que la lasagne reste humide pendant les semaines qui suivent la plantation.

-Au cours de l’année la lasagne diminue de volume, due au compostage des déchets verts. Si vous voulez la réutiliser l’année d’après, n’oubliez pas de pailler votre jardin pour éviter la pousse de mauvaises herbes, puis juste avant la plantation, rajoutez une couche de déchet brun et une couche de terreau.

-Enfin,  cet exemple n’est qu’une méthode de lasagne parmi tant d’autre. L’important est d’utiliser le maximum de déchet à porté de main et une fois qu’on à compris le principe de superposition des couches et rien n’empêche de créer sa propre lasagne…

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

2 réflexions au sujet de « La culture en lasagne ou « Lasagna Beds » »

  1. Ping : La culture en lasagne ou « Lasagna Beds &...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>